Tous les articles par sarah

离lí

  • 离lí sert à indiquer la distance d’un lieu à un autre. La phrase avec离lí se construit selon le modelé suivant :

A (lieu place) 离lí B(lieu place)+ adj

我家离学校很远。wǒjiā lí xuéxiào hěn yuǎn.

Ma maison est très éloignée de l’école.

La maison de Zhangying n’est pas loin de l’entreprise.

 

  • 离lí peut également servir à indiquer la distance dans le temps.

A (temps) 离lí B (temps)

Il y a encore une demie – heure d’ici à la fin du cours.

La langue mandarin

La langue mandarin

Le mandarin est une langue à tons et une langue syllabique.

Il possède 4 tons.

Le ton est l’ossature de la syllabe.

Une même syllabe prendra un sens diffèrent en fonction du ton utilisé.

Dans la frame pinyin, qui est la transcription phonétique du chinois, le ton est matérialise par un accent positionne sur la voyelle qui compose la syllabe.

Lorsqu’une syllabe est composée de deux voyelles, l’accent est positionné sur la voyelle la plus ouverte.

Traverser la mer pour te voir

piao-yang

 Traverser la mer pour te voir

Pour toi , pour te voir,  j’ai dépensé les économies d’une année et demie

Pour cette rencontre, j’ai respiré et repris mon souffle profondément

Les paroles ne disent pas le millionième de mes sentiments

Avec ce regret, je pense et repense la nuit,  a n’en pouvoir dormir

Le souvenir grandit doucement, et ne s’efface de mon cœur

Pour ta promesse, j’endure de pleurer quand tellement je désespère

Une ville inconnue

Des endroits familiers

                                                                On se console et soupire

Qu’importent les conséquences a affronter

Je t’ai vu sortir du sable, du vent et du temps

Je ne pourrais posséder ma douleur

J’espère t’accompagner  jusqu’à la fin du monde

Jusqu’à en mourir

 漂洋过海来看你

piāo yángguò hǎi lái kàn nǐ

为你我用了 半年的积蓄飘洋过海的来看你

wèi nǐ wǒ yòngle bànnián de jīxù piāo yángguò hǎi de lái kàn nǐ

为了这次相聚 我连见面时的呼吸都曾反复练习

wèile zhè cì xiāngjù wǒ lián jiànmiàn shí de hūxī dōu céng fǎnfù liànxí

言语从来没能将我的情意表达千万分之一

yányǔ cónglái méi néng jiāng wǒ de qíngyì biǎodá qiān wàn fēn zhī yī

为了这个遗憾 我在夜里想了又想不肯睡去

wèile zhège yíhàn wǒ zài yèlǐ xiǎngle yòu xiǎng bù kěn shuì qù

记忆它总是慢慢的累积 在我心中无法抹去

jìyì tā zǒng shì màn man de lěijī zài wǒ xīnzhōng wúfǎ mǒ qù

为了你的承诺 我在最绝望的时候都忍着不哭泣

wèile nǐ de chéngnuò wǒ zài zuì juéwàng de shíhòu dōu rěnzhe bù kūqì

陌生的城市啊 熟悉的角落里

mòshēng de chéngshì a shúxī de jiǎoluò lǐ

也曾彼此安慰 也曾相拥叹息 不管将会面对什么样的结局
yě céng bǐcǐ ānwèi yě céng xiāng yōng tànxí bùguǎn jiāng huì miàn duì shénme yàng de jiéjú

在漫天风沙里望着你远去 我竟悲伤得不能自己

zài màntiān fēngshā lǐ wàngzhe nǐ yuǎn qù wǒ jìng bēishāng dé bùnéng zìjǐ

                                            多盼能送君千里直到山穷水尽 一生和你相依
duō pàn néng sòng jūn qiānlǐ zhídào shānqióngshuǐjìn yīshēng hé nǐ xiāngyī

Croquer le printemps

yao chunyao chun1

Le 4 février marque le début de la période de lichun, qui correspond au début du printemps dans le calendrier lunaire chinois. Ce jour-là, les Chinois de nombreuses régions ont pour coutume de manger des rouleaux de printemps, des crêpes de printemps et des radis. Cette coutume s’appelle 咬春 yǎo chūn, yaochun, ce qui signifie littéralement « croquer le printemps ».

Source : french.china.org.cn

Au-delà des montagnes

shan re gu ren2

Au-delà des montagnes (山河故人, Shān Hé Gù Rén) est un film sinofrancojaponais réalisé par Jia Zhangke, sorti en2015.

Le film est présenté en compétition officielle pour la Palme d’or au Festival de Cannes 2015. A la fin du 20ème siècle, une jeune Chinoise doit choisir son futur mari entre le patron d’une station-service à l’avenir prometteur et un travailleur dans une mine de charbon.

shan he gu ren7

Voir le film « Au delà des montagnes » ,  pour moi, a été un très grand bonheur, du vrai plaisir. Je dirais que j’ai bien accroché avec les personnages. Il raconte l’histoire du mouvement de la Chine de nos jours. Le film est fidèle à notre culture traditionnelle et surtout aussi  à la réalité sociale.